Producteur

Château Sainte-Roseline

Pays

FRANCE

Région

Provence

Appellations

AOP Côtes de Provence

Fondation

XIVe siècle

Climat

Méditerranéen

Sol

Sol argilo-calcaire

Vignoble

100 hectares en production

Agriculture

Raisonnée et en cours de labellisation Vigneron Développement Durable

Production

530 000 bouteilles; 65 % de vins rosés, 20 % de rouges, 15 % de blancs

Cépages

Grenache noir , Mourvèdre

Âge des vignes

20 à 25 ans

En lumière

Aurélie Bertin-Teillaud

Depuis 2007, Aurélie Bertin-Teillaud est à la tête du vignoble qu’avait repris en main son père Bernard Teillaud en 1994. Dès cette année-là, Christophe Bernard arrive au domaine. Il est toujours responsable des vinifications et œuvre désormais au côté d’Aurélie. Leur objectif commun est d’offrir des vins aux caractères distinctifs, authentiques et de qualité.

À la source de l’exception…

Les trésors de la nature alliés aux richesses patrimoniales ont fait de ce domaine un lieu d’exception. Trois éléments remarquables en ressortent : un domaine Cru Classé, une chapelle Site classé et une source d’eau naturelle, particulièrement précieuse en Provence.
Accéder aux vins de ce producteur


Un environnement de rêve

Situé à proximité des splendeurs régionales dont La baie de Saint-Tropez et les Gorges du Verdon, le Château Sainte-Roseline s’élève au cœur d’un parc planté de platanes bicentenaires et de séquoias enracinés aux abords d’un bassin. L’eau de la source naturelle y coule en cascade et c’est aux abords de ce cadre idyllique que les vignes s’épanouissent.


En hommage à la généreuse Roseline

La beauté du site se dévoile dès l’entrée du domaine, souligné par des parcelles qui longent la route menant au château. Tout a commencé autour d’une source abondante, qui conduit un ermite nommé Roubaud à s’y retirer au Xe siècle. Au fil des ans, une abbaye y est bâtie et la pieuse et généreuse Roseline, Mère Prieure du lieu de 1300 à 1329 laisse une trace indéniable à la population locale. C’est en son honneur que le domaine porte son nom depuis cette époque.


Pape fondateur et fleuron viticole

Le site devient l’un des premiers vignobles provençaux au XIVe siècle, sous l’impulsion de l’évêque de Fréjus, futur Jean XXII, Pape en Avignon. Le domaine compte donc sept siècles d’histoire et c’est à la fin du XXe siècle que Bernard Teillaud prend les rênes de la propriété. Il entreprend d’en faire un fleuron de la viticulture méridionale doublée d’un haut lieu artistique. Le célèbre architecte Jean-Michel Wilmotte est alors chargé de redistribuer les espaces du château tout en respectant la noblesse du lieu.


Un domaine ancestral et novateur

Sensible à la préservation de son patrimoine, la famille Teillaud est aussi tournée vers l’avenir dans un but d’amélioration perpétuel. Ainsi, la mise en place dans la cave de la gravité préserve la vendange et protège de l’oxydation. Cette pratique permet d’obtenir des jus clairs pour les rosés et des tanins plus soyeux pour les rouges.


Le goût des produits locaux

L’amour de leur région incite naturellement les vignerons à travailler avec des producteurs locaux et à savourer des plats typiques du coin. La cuvée Chapelle rouge s’accorde d’ailleurs à merveille avec l’agneau, le vin blanc 100 % Rolle avec le carpaccio de Saint-Jacques et les rosés avec les filets de saumon.

 
Un trésor sous le cloître

Les visiteurs qui auront la chance de déguster les vins sur place ne manqueront pas de se promener sous les ogives du cloître et de découvrir à la base d’un des piliers ornés de rosiers un pied de Carignan de près de cent quarante ans!