Producteur

Errazuriz

Pays

CHILI

Région

VALLÉE DE L'ACONCAGUA

Appellations

Aconcagua Valley-Andes,
Aconcagua Valley-Entre Cordilleras,
Aconcagua Valley-Costa et Casablanca-Costa

Fondation

1870

Climat

Climat de type méditerranéen, ensoleillé et sec avec présence du courant froid de Humboldt

Sol

Argile, pierre, cailloux roulés, roche de schiste et sable

Vignoble

427 hectares en production

Agriculture

Raisonnée, certification du Wines of Chile Sustainability Code

Production

60 % de vins rouges,
40 % de blancs

Cépages

Cabernet sauvignon , Carmenère noir, Chardonnay, Gewurztraminer , Grenache noir , Merlot, Mourvèdre , Pinot noir , Sauvignon blanc, Syrah, Tempranillo noir , Viognier

Âge des vignes

Entre 10 et 25 ans

En lumière

Eduardo Chadwick Claro

Le président de Viña Errázuriz est sans conteste l’un des plus enthousiastes promoteurs des vins du Chili. Ingénieur industriel doublé d’un œnologue (il est gradué de Bordeaux), il a brillamment fait entrer le domaine familial dans le 21e siècle, et contribué à positionner le Chili au premier plan des producteurs de grands vins au monde.

Les meilleurs vins issus du meilleur terroir

De Viña Errázuriz, nos coups de cœur sont les trois vins « icônes » de la maison (Don Maximiano, Kai et la Cumbre), ainsi que The Blend Limited Edition. Cette cuvée, élaborée à partir des raisins prélevés dans les meilleures parcelles en coteau, a la particularité de changer d’assemblage à chaque millésime. Un vrai travail d’orfèvre.
Accéder aux vins de ce producteur


La très belle vallée d’Aconcagua

L’Aconcagua, surnommé le Colosse de l’Amérique, est le plus haut sommet de la Cordillère des Andes. Du côté chilien, sa vallée profonde abrite de merveilleux paysages, et jouit d’un climat méditerranéen qui sied bien aux cépages bordelais implantés au Chili. Les bodegas y sont rares, mais de qualité.


Errázuriz, grande famille du Chili

D’origine basque espagnole, la famille Errázuriz a fourni de nombreuses personnalités au Chili, dont deux présidents de la république et deux archevêques. Don Maximiano, fondateur de la bodega, était quant à lui propriétaire minier. C’est au retour d’un voyage en Europe qu’il fit planter 300 hectares de vignes à Panquehue. Son fils Rafael ajouta 400 hectares, faisant du domaine le plus grand vignoble privé au monde.


L’essor du vignoble chilien

C’est vers 1550 que les premiers raisins ont été vinifiés en jus âpres destinés à la messe. Pour des vins dignes de ce nom, il faut attendre le 19e siècle et l’importation de cépages bordelais par des visionnaires comme Don Maximiano. Bien vu. Alors que les vignobles sont décimés par le phylloxéra, seules les vignes de Chypre, de Nouvelle-Zélande et du Chili sont épargnées. En mal de travail, des vignerons français se rendirent en Amérique du Sud élaborer des vins bordelais d’imitation, qui connurent un grand succès.


Le Chili, le nouvel eldorado du vin

Des producteurs de la trempe d’Eduardo Chadwick Claro ont organisé l’industrie viticole chilienne dans les années 80 et procédé à des investissements majeurs dans leurs domaines. Suite à un partenariat avec Robert Mondavi, les vins de Viña Errázuriz ont gagné en qualité jusqu’à rafler les honneurs lors d’une mythique dégustation à l’aveugle tenue à Berlin en 2004. Depuis, Viña Errázuriz, avec ses vins iconiques plusieurs fois primés, est classé parmi les plus prestigieux vignobles du monde.


Le carménère : un cépage miraculé

Né dans le Bordelais, complètement décimé en Europe par le phylloxéra, le carménère survécut au Chili où un aristocrate inspiré en avait importé quelques ceps avant la crise. Mais le rescapé tomba dans l’oubli. Or, en 1991, on découvrit dans un vignoble que des plants de merlot différaient des autres. Des test ADN ont révélé que le carménère avait bel et bien ressuscité. Depuis, ce cépage noir aux notes de chocolat, de cerise et d’épices est devenu le porte-étendard du vin chilien.

Du rock dans les vignes!

Francisco Baettig est vigneron en chef, en poste au domaine depuis 2003. Sympathique personnage, il a déjà confié en entrevue à Wine Searcher que, dans les vignes, sa brigade et lui écoutaient du… Iron Maiden! « Surtout pendant les vendanges, dont le travail ressemble au rock : tendu et dynamisant! »