Producteur

Quinta do Crasto

Pays

PORTUGAL

Région

Douro

Appellations

Douro

Fondation

1615

Climat

Méditerranéen

Sol

Composé de schiste et de granit

Vignoble

297 hectares en production répartis sur 3 domaines

Agriculture

Raisonnée, et biologique pour les vieilles vignes

Production

1,3 million de bouteilles :
75 % de vins rouges;
10 % de blancs;
15 % de porto

Cépages

Tempranillo noir , Touriga nacional

Âge des vignes

70% des vignes sont âgées de moins de 40 ans; les vieilles vignes ont plus de 90 ans (certaines ont près de 115 ans)

En lumière

Leonor et Jorge Roquette

Leonor, arrière-petite-fille du fondateur, et son mari Jorge, ont pris possession du domaine en 1981. Avec leurs fils, Miguel et Tomás, ils poursuivent le travail d’expansion et de rénovation de leur exploitation centenaire qui attire les œno-touristes du monde entier.

Du porto d’excellence, des vins fins d’exception… et une piscine de rêve!

Accéder aux vins de ce producteur

Quinta do Crasto est un domaine plus que centenaire qui s’est démarqué par ses portos haut de gamme, et qui ravit aussi aujourd’hui les amateurs de vins non fortifiés. Signe des temps, l’exploitation verse aussi dans l’œno-tourisme avec des attraits d’une incroyable beauté.

Des racines anciennes

Le domaine a été fondé en 1615, ce qui le classe parmi les plus anciens du pays, bien que son histoire « officielle » débute en 1886 avec le rachat des lieux par Constantino de Almeida. C’est à lui que l’on doit le nom du vignoble, Quinta do Crasto, littéralement « la ferme du fort romain », un amalgame de mots portugais et latins. 

Expérience et nouveauté

Quinta do Crasto est une exploitation qui présente une impressionnante feuille de route dans la production d’excellents portos. Le domaine a d’ailleurs été classé sous la dénomination Feitoria, la plus haute distinction pour un vignoble. On se rappellera que le Douro est l’une des plus vieilles régions vinicoles au monde, puisqu’on y produit du vin fortifié depuis 400 ans. Or, la région peut aussi se targuer d’être l’une des plus jeunes de la planète vinicole en matière de production de vins non fortifiés. À preuve, ce n’est qu’en 1994 que Quinta do Crasto a mis en bouteille ses premiers millésimes de vins rouges dits secs.

La parcelle la plus admirée

La parcelle Vinha Maria Teresa, nommée en l’honneur de la première petite-fille du fondateur de Almeida, est la plus significative du domaine. Jouissant d’une orientation plein est remarquable, la parcelle a été plantée en 1903 de plus de 60 variétés indigènes. On ne s’étonnera pas de l’exceptionnelle qualité des raisins qu’on y cultive, inversement proportionnelle aux très petits rendements.   

Précieux portos

Au fil des 20 dernières années, la famille s’est permis à quelques reprises seulement de déguster le Porto millésime 1887, dont on trouve encore quelques bouteilles soigneusement conservées. Produit et embouteillé au domaine, ce vin phénoménal possède une grande complexité et beaucoup de caractère, confie Miguel Roquette. Nous représentons l’un de ses dignes héritiers, le Porto LBV 2011 issu des vieilles vignes. 

… et la piscine?

Pourquoi parler de la piscine quand il y a tant à raconter sur ce vignoble centenaire? Parce que ce bassin est littéralement à couper le souffle. Dessinée par le réputé architecte Eduardo Souto de Moura, la piscine infinité est citée par Miguel Roquette comme l’un des principaux attraits du domaine. Creusée dans le schiste, jouxtée d’une terrasse, elle magnétise les visiteurs venus savourer autant les vins que la vue imprenable sur le Douro, dont l’eau de la piscine semble être la source.