Producteur

Thunevin - Château Valandraud

Pays

FRANCE

Région

BORDEAUX, LANGUEDOC-ROUSSILLON

Appellations

8, dont Saint-Émilion 1er Grand Cru Classé

Fondation

1992

Climat

Tempéré océanique

Sol

Argilo-calcaire

Vignoble

45 hectares en production

Agriculture

Raisonnée

Production

350 000 bouteilles;
90 % de vins rouges,
10 % de blancs

Cépages

Cabernet franc , Cabernet sauvignon , Carmenère noir, Malbec, Merlot, Sauvignon blanc, Sémillon

Âge des vignes

35 ans en moyenne

En lumière

Jean-Luc Thunevin et Murielle Andraud

Ce couple visionnaire, amoureux de vins élégants et souhaitant se tailler une place parmi l’aristocratie de Bordeaux, a fait de sa petite entreprise un vignoble mondialement connu. Le nom du domaine et de sa parcelle vedette est une contraction du mot vallon et du patronyme de Murielle.

Le Bad Boy de Bordeaux

Accéder aux vins de ce producteur

Au village de Saint-Émilion arrive au milieu des années 1980 un électron libre qui vend des cartes postales, puis ouvre des bars à vins et des restos, avant d’apprendre grâce à des amis comment faire du vin et de produire au final d’excellents crus!

Un esprit rebelle dans les vignes

Jean-Luc Thunevin n’a pas le profil du vigneron typique qui a hérité d’une exploitation familiale et d’un château ancestral. Il n’est pas né dans les vignes du Bordelais, mais sur une ferme agricole d’Algérie, n’a pas fait l’École d’œnologie, mais l’École des bûcherons; pourtant, le vin lui réussit. Portrait.

Luxueux vin de garage

Si le vin de garage réfère dans l’imaginaire commun au vin domestique fabriqué par les Italiens d’Amérique, pour l’œnophile, il s’agit de toute autre chose : un vin aussi sublime que rare. L’expression a été créée pour qualifier un vin que Jean-Luc Thunevin, propriétaire de bar à Saint-Émilion, s’était amusé à bricoler dans son garage avec des raisins provenant de sa petite parcelle, duquel il a tiré même pas 1300 bouteilles. Surprise! Ce Château Valandraud avec son exceptionnelle concentration, s’est avéré divin. Les critiques, dont Robert Parker, l’ont encensé, et l’expression, si elle était moqueuse au début, est devenue une appellation d’origine « incontrôlée »!

À propos du Bad Boy

Constatant la réussite de ce nouveau venu un peu rebelle dans le paysage bordelais, Robert Parker y est allé d’une autre formule imagée : Thunevin est le Bad Boy de Bordeaux. Encore une fois, l’expression est restée, et a même été reprise par le principal intéressée, qui ne s’est pas gêné pour en baptiser certains de ses produits.

La famille Bad, pas mauvaise du tout!

Ainsi sont nés Bad Boy (Bordeaux classique), Baby Bad Boy (merlot et grenache, sous l’appellation Vin de France) et Bad Girl, un crémant de Bordeaux offert en rosé et en blanc. Très bien reçue par la critique, la gamme plaît aux néo-consommateurs grâce à son côté démocratique, en font foi les étiquettes des bouteilles figurant des moutons noirs très Thunevin dans l’attitude.

Grimper les échelons

Jean-Luc et Murielle se sont entourés d’une équipe hyper qualitative avec qui ils ont travaillé d’arrache-pied pour qu’en 2012, Château Valandraud passe de Grand Cru à 1er Grand Cru Classé. « On y produit des vins d’exception à partir d’un terroir “froid” qui nous permet d’avoir une parfaite maturité avec une belle fraîcheur. » — Jean-Luc Thunevin